Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : La maison de Luther
  • : Le fil conducteur de ce blog est la restauration d'un hôtel particulier du XVII ème sur des bases médiévales. Je vous ferai découvrir aussi les châteaux de l'Albret et du Lot et Garonne, je vous parlerai de sauvegarde du Patrimoine et de l'histoire de Nérac à travers ses vieux quartiers, ses bâtiments, son architecture. Je vous souhaite une agréable visite
  • Contact

De la cave au grenier

 

 

 

 



       

       

        

Archives

12 février 2012 7 12 /02 /février /2012 15:22

La machine infernale

 

Machine infernale

  En août 1693, les Anglais tentèrent d'anéantir la ville de Dunkerque à l'aide d'une machine infernale ; c'était un long navire maçonné en dedans, chargé de barils de poudre, de poix, de soufre, et de 350 carcasses contenant des boulets, des chaînes, des grenades, des canons de pistolets chargés, des toiles goudronnées et autres combustibles

La Machine infernale est un bâtiment à trois ponts chargé au premier de poudre, au second de bombes et de carcasses, au troisieme de barils cerclés de fer pleins d'artifices, son tillac aussi comblé de vieux canons et de mitraille, dont on s'est quelquefois servi pour essayer de ruiner des villes et différents ouvrages.

Les Anglais ont essayé de bombarder et de ruiner plusieurs des villes maritimes de France, Dunkerque et Saint Malo, avec des machines de cette espèce, mais sans aucun succès.

 

 

 

 

Extrait du récit du bombardement de Dunkerque « Histoire militaire de Flandre, depuis l'année 1690. jusqu'en 1694 » écrit par le Chevalier Jean De Beaurain (1696-1771).

plan du mouillage"Pendant que les Alliés agiffoient fur la Meufe, leur flotte fe montroit fur les côtes de Flandre, pour partager l'attention des troupes Françoifes fur cette frontière : elle fe préfenta le 20 devant Dunkergue, & paroiffoit vouloir entrer dans la rade: fur  cette nouvelle , M. le Maréchal de Villeroy s'y rendit le 2 avec M. le Duc du Maine & M. le Comte de Touloufe, & y fit marcher deux Régimens Dunkerque sous le feu Anglaisde Dragons & fept cens Grenadiers. Les Milices Boulonnoifes y arrivèrent d'un autre côté, fous les ordres de M. le Duc d'Aumont. Les ennemis firent approcher très près des forts avancés, des bâtimens compofés : ils fe promettoient de détruire ces forts, & de caufer beaucoup de dommage dans la ville ; mais ils n'eurent aucun fuccès, & ils fe contentèrent d’y jetter des bombes le 24 & le 25 : voyant qu'elles faifoient peu de défordre, ils allèrent fe préfenter devant Calais, qu'ils bombardèrent auffi pendant vingt-quatre heures affez

inutilement; & le 29, la mer devenant difficile, ils s'éloignèrent de la côte, & ne reparurent plus."

 

 

 

Flotte anglaise devant Dunkerque

 

  Illustrations: photos provenant du livre « Histoire militaire de Flandre, depuis l'année 1690. jusqu'en 1694 » écrit par le Chevalier Jean De Beaurain (1696-1771).

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

cavexpert concept création cave 26/09/2014 13:53

Merci pour cet article.

Je représente une société de création de cave enterrées et voûtées et j'apprécie beaucoup vos articles et votre blog.

Bien amicalement.

David

PAPY MARTIAL 18/03/2012 19:42

Bonsoir. Je ne connaissais pas ces "machines infernales". Lors de la bataille de Wagram, les autrichiens envoyés des engins semblables appelés "moulins autrichiens" contre les ponts construit par
napoléon.A+

Luther47 19/03/2012 10:19



Bonjour, avez-vous une illustration de ces "moulins autrichiens" ? Cordialement, Gildas.