Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : La maison de Luther
  • : Le fil conducteur de ce blog est la restauration d'un hôtel particulier du XVII ème sur des bases médiévales. Je vous ferai découvrir aussi les châteaux de l'Albret et du Lot et Garonne, je vous parlerai de sauvegarde du Patrimoine et de l'histoire de Nérac à travers ses vieux quartiers, ses bâtiments, son architecture. Je vous souhaite une agréable visite
  • Contact

De la cave au grenier

 

 

 

 



       

       

        

Archives

/ / /


h--tel-de-ville.jpg

L'Ancien Hôtel de Ville se situe rue de l' Ecole dans le quartier des Embarrats...

Le 7 janvier 1611 eut lieu l’incendie de 1’hôtel ville de Nérac, situé dans la rue de l’école. " Le feu s’étant pris aux poudres qui étaient dans un cabinet au haut du grenier, après les quatre heures du matin, ce qui fit un tel effet que les murailles furent jetées par terre de trois côtés, tous les planchers embrasés, de telle sorte qu’il n’y eut aucun moyen de conserver aucuns papiers; tous furent brûlés sans en pouvoir sauver un seul (1).La ruine desdites murailles porta beaucoup de dommages aux voisins, leur ayant accablé leurs maisons, entre autres à M. Pierre Dulong, lieutenant particulier, il lui accabla jusques au fond sa maison joignant ladite maison de ville, appelée la maison de Mabile.Les fours de M. Jehan Roy furent aussi accablés de ladite ruine; partie de la maison des hoirs de M. Bertrand de Lavalade fut emportée; les maisons servant d’étable des hoirs de feu maître Vincent Pédesclaux., le grand grenier de Jehan Leprince, fut aussi en partie abattu; après lequel brûlement, et environ les 9 heures du matin, il y eut une grande alarme pour la ville. … 

      (1)  Ce n’était pas la première perte de cette nature éprouvée par la ville de Nérac. Le 12 septembre 1762, M. de Pérès, procureur du roi, en rappela une autre qui remontait àl’année 1590, et même à une époque plus reculée. Une délibération du corps municipal de Nérac, prête à ce magistrat ce langage: «Il parait que tant les statuts du 28 avril 1502 que les autres précédents titres et privilèges accordés à la présente communauté par les rois de France et ceux d’Angleterre, pendant qu’ils possédoient la Guienne, avaient été déposés en expéditions en due forme au trésor et archives de Sa Majesté, en la présente ville, sans doute, en l’année 1590 celles qui devaient être aux archives du présent hôtel-de-ville, avaient été adirés ou perdus, puisque les sieurs consuls de ladite année, désirant obtenir la confirmation desdits priviléges du roi Henri IV, de glorieuse mémoire, ils donnèrent leur requête, le 4 juillet 1590, à MM. du Conseil des finances du roi en la présente ville, tendant à ce qu’il. fut enjoint au sieur de Brassay, garde du Trésor, de leur délivrer des extraits de leurs statuts et autres livres.., ce qui fut ordonné ledit jour 4 juillet 1590... »
 Ce sont ces extraits que l’incendie du 7 janvier 1611 dévora, avec bien d’autres papiers, dans l’hôtel-de-ville de Nérac. Il restait, pour suppléer à cette perte, le trésor d’Albret, renfermé dans le château de la même ville et que l’on commit l’insigne folie de brûler, sur la place publique, lors de la première de nos révolutions.  
 Après cette note de M. Samazeuilh, nous devons signaler que tout espoir de retrouver au moins l’inventaire des archives du trésor d’Albret n’est pas perdu. On lit, eu effet, dans un mémoire manuscrit sur le duché d’Albret qui date d’avant la révolution et qui est écrit par un intendant du duc de Bouillon:

« C’est dans le château et dans l’appartement des Archives que sont les titres du duché d’Albret et du Bas comté d’Armagnac; J’en ai fait la visite et je les ai trouvés eu bon ordre. Feu M Bartouilh les a rassemblés avec des soins infinis, Il en a fait un inventaire dont le sieur Bartouilh de Taillac, son fils et son successeur dans l’employ de garde des archives, a fait faire une copie qu’il m’a chargé de présenter à Son Altesse. »

Cette copie, si elle existe encore, doit être entre les mains des héritiers du duc de Bouillon.

Base Mérimée : 
http://www.culture.gouv.fr/documentation/memoire/HTML/IVR72/IA47000160/INDEX.HTM

Partager cette page
Repost0