Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : La maison de Luther
  • : Le fil conducteur de ce blog est la restauration d'un hôtel particulier du XVII ème sur des bases médiévales. Je vous ferai découvrir aussi les châteaux de l'Albret et du Lot et Garonne, je vous parlerai de sauvegarde du Patrimoine et de l'histoire de Nérac à travers ses vieux quartiers, ses bâtiments, son architecture. Je vous souhaite une agréable visite
  • Contact

De la cave au grenier

 

 

 

 



       

       

        

Archives

/ / /

h--tel-de-Brazalem.jpg

Le quartier des Embarrats se situe  à Nérac rue de l'Ecole et rue Puzoque
 

Le quartier des Embarrats, nommé ainsi du mot patois roman Embarrat, clos , enfermé , représentait, d’après M de Villeneuve, la ville de Nérac, lors de sa création sur la rive gauche de la Baise, la plus ancienne ville se trouvant assise sur la rive droite. Ce quartier comprenait toutes les rues et édifices renfermés entre cette rivière, l’ancienne halle, la petite allée et la rue du Cujon. L’extension de la ville en dehors de cette première enceinte remonterait, selon le même auteur, à Antoine de Bourbon, ce prince ayant créé la rue Bourbonnette, pour recevoir les habitants de la rue des Argentiers, laquelle s’alignant avec la rue Séderie, du Petit-Nérac, s’étendait vers la fontaine de Saint-Jean. Ce prince détruisit la rue des Argentiers pour créer le parc de son château. 

quartier-embarrats-04.jpg 


La rue de Cujon , ou le Pavé , tirait son premier nom d’une gourde ou calebasse sculptée, à l’entrée de cette rue; de même que celle dite du Dauphin, au Petit-Nérac, devait le sien à un dauphin sculpté sur une des maisons de cette rue.



quartier-embarrats-02.jpg



V
oici ce que dit du palais de justice, un agent de la maison de Bouillon, dans un rapport manuscrit sur le duché d’Albret.

Il y a (dans Nérac) un sénéchal et un présidial. Le palais où se distribue la justice n’est digne ni de l’étendue du siège, ni de la ville. Les prisons y sont mal saines, peu commodes et très petites. "

Ce palais avait été élevé en face du château, sur l’emplacement d’une commànderie du Temple, qu’acheta le sire Alain d’Albret aux chevaliers de St-Jean de Jérusalem, auxquels ce prince céda une maison située dans la rue du Dauphin, au Petit-Nérac, avec la faculté d’y vendre une certaine quantité de tonneaux de vin, sans payer le droit du souchet ce qui fit donner à cette maison le nom de chai d'Argentens. La maison d’arrêt actuelle est tout ce reste de l’ancien palais de justice de Nérac.


h--tel-de-ville-copie-1.jpg



L’ancienne maison commune de la même ville se trouvait située dans la rue de l’Ecole, L’édifice en existe encore et sert d’écuries pour la maison de M. Charles Lafitte, ancien député. C’est là qu’on avait placé l’horloge provenant du clocher de Saint-Nicolas. quartier des Embarrats.


extrait du Dictionnaire, Géographique, Historique et Archéologique de l' Arrodissement de Nérac par: 
 M.J.F SAMASEUILH   1790 - 1875

Partager cette page
Repost0